Importance de l’accompagnement de professionnels dans le choix de pompe à vide

L’utilisation d’une pompe à vide est vraiment très cruciale pour certains domaines professionnels. Mais comment bien choisir le type de pompe adapté, et pourquoi ? Il y a plusieurs types de vide : le vide primaire, le vide secondaire ; et l’ultravide.

Pourquoi utiliser la pompe à vide ?

On va tout d’abord se rappeler un peu ce que c’est qu’une pompe à vide, et dans quel but y-a-t-on recours ? Une pompe à vide industrielle est une pompe spécifique destinée à faire le vide dans une enceinte close en vue d’en extraire l’air, ou le gaz (molécules gazeuses), et de diminuer la pression (on évacue l’air ou le gaz dans un autre enceinte close, ou dans l’air ambiant). La pompe à vide donne la possibilité de diminuer la pression de l’air par rapport à la pression atmosphérique. Ou de le comprimer pour favoriser la condition de travail dans certains secteurs. Retrouvez plus de détails sur www.airflux.fr

Il est important de bien orienter son choix d’une pompe à vide. Pourquoi ? Parce que le choix doit être adéquat à l’application ou le secteur d’intervention. Ça peut être des laboratoires de recherche, une industrie métallurgique, l’industrie chimique ou médicale, ou encore le conditionnement alimentaire.

Les rôles d’une pompe à vide

Une pompe à vide permet d’obtenir une structure interne homogène des pièces et garantit ainsi le succès des opérations dans les usines. La pompe à vide ou pompe à air comprimé augmente le rendement des installations. L’utilisation d’une pompe à vide permet également d’obtenir de meilleurs états de surfaces après moulage. Les principaux domaines où l’utilisation des pompes à vide est requise sont : le transport pneumatique ; le revêtement des pièces de Formule 1 ; la fabrication de circuits intégrés, et la mécatronique. Mais aussi la manutention par ventouses, la dépuration ou oxygénation de l’eau, la fonderie de métaux non ferreux, et la réalisation de certains alliages.

Quel type de pompe à vide pour quel secteur ?

Il y a plusieurs types de pompes à vide, les voici, avec, en gros, leurs principales utilisations.

Les pompes à vide à palettes : avec un haut niveau de performance et un faible coût, elles sont petites et compactes, et permettent d’atteindre un niveau de vide primaire. Elles sont également lubrifiées, avec un débit élevé, pouvant aller jusqu’à 1600 m3/h.

Les pompes à vide à membranes : Leur prix peut être relativement élevé, mais elles résistent à la corrosion et aux produits chimiques. Très adapté au traitement de tout produit visqueux, acide ou corrosifs (dans l’industrie alimentaire : crèmes…), ou l’industrie chimique. Les pompes à membranes sont des pompes sèches : donc pas de lubrification d’où un coût de maintenance faible. Par contre, leur débit est relativement faible (jusqu’à 20 m²/h).

Les pompes à vide à anneau liquide : avantageux pour les distilleries, les raffineries de pétrole ; les centrales électriques ; les mines ; les sucreries… Mais aussi pour l’extraction de l’humidité et l’élimination de l’eau de la pâte lors du traitement du papier. Il n’y a pas d’espace mort dans une pompe à anneau liquide. Elles fonctionnent grâce à l’apport d’un liquide qui est centrifugé sur les parois de la pompe. Avec un débit maximal de 30 000 m3. Leur seul point négatif : elles sont encombrantes.

Les pompes sans huile ou pompes sèches (non lubrifiées)

Les pompes à vide Scroll : très utilisées dans le domaine de la recherche et des laboratoires (Pompage à vide propre et sec). Compactes et silencieuses, ce sont des pompes sans huile.

Les pompes à vide turbomoléculaires. Comme les pompes à anneau liquide, ce sont des pompes sans huile, donc propres. Très adaptées aux instrumentations analytiques, et aux analyses en laboratoire (applications ultravide). Mais elles sont très chères, et leur entretien coûte également cher.

En conclusion, le choix de la pompe doit donc se conformer au type de vide requis. Les pompes à vide lubrifiées sont plus résistantes et plus efficaces. Mais elles requièrent des entretiens réguliers qui reviennent chers. Il est impossible d’utiliser des pompes à huile dans certains types d’industries telles que l’industrie alimentaire, pour des risques de contamination.