4 choses à savoir sur le référencement naturel (SEO)

SEO

Le référencement naturel est le processus grâce auquel les sites parviennent à se positionner sur le moteur de recherche. Il s’agit d’un ensemble de démarches qui permettent à une interface d’atteindre sa cible, de la convertir en prospects puis en clients. Dans cet article, vous trouverez 4 choses à savoir sur le SEO.

1. L’Optimisation sur site (On-page SEO)

Le référencement SEO accorde une grande importance à la qualité des pages web, leur contenu et la valeur ajoutée fournie au visiteur. Ce procédé repose, dans un premier temps, sur l’optimisation On-page SEO : un travail souvent soumis à une agence de référencement ! Pour vérifier ce critère de positionnement sur la toile, il faut toujours inclure des mots-clés au début de l’article. C’est ce qui permet aux moteurs de recherche de reconnaître et d’évaluer le contenu. Par ailleurs, un bon titre comporte une à deux récurrences du même mot-clé. Attention toutefois au sur-référencement qui pourrait porter préjudice au classement de votre site web. Sachez que la densité des mots-clés à l’intérieur d’un billet de blog ne doit pas dépasser 3%. Pour résumer, l’article doit être rédigé pour séduire les lecteurs mais aussi pour convenir aux règles de référencement des moteurs de recherche.

2. L’optimisation hors site (Off-page SEO)

L’optimisation hors-site se définit par opposition à l’optimisation on-site. Si cette dernière est un travail réalisé à l’intérieur de l’interface digitale, la seconde consiste à créer des liens avec d’autres sites web bénéficiant d’une autorité confirmée dans votre domaine d’activité ou encore dans votre niche. L’optimisation hors site, également appelée netlinking, est venue remédier au processus de bourrage de mots-clés que certains sites employaient pour apparaître en tête des résultats de recherche. Google a toutefois fini par élaborer des garde-fous redoutables pour détecter cette fraude. Désormais, pour gravir les échelons du positionnement, il faut collaborer avec des sites dont la réputation sur la toile est indéniable.

Pour réussir l’optimisation SEO de votre site, vous devez publier des articles invités, commenter sur des forums et interagir avec la communauté existante de certains sites. Assurez-vous toutefois de choisir des sites de haute autorité.

A savoir : Pour gagner en visibilité, les sites soumettent leurs blogs à des interfaces de marque-pages telles Digg et StumbleUpon.

3. La qualité d’un article est mesurable

L’une des réalités que de nombreux sites récemment lancés dans la course aux premières positions des résultats de recherche ignorent, c’est que les algorithmes de Google sont capables de distinguer un contenu de bonne qualité. Comment ? Tout d’abord, les billets de blogs d’une longueur supérieure ou égale à 1000 mots sont jugés qualitatifs parce qu’ils seraient plus à même de traiter les sujets en profondeur. En d’autres termes, un article de 2000 mots qui aborde la question des critères de sélection d’un écran solaire fournit plus d’informations qu’un autre écrit de 500 mots.

De plus, les algorithmes de Google s’intéressent à la lisibilité de l’article. Ce terme désigne la facilité avec laquelle le lecteur peut parcourir un article web. La règle principale consiste à aérer le texte à travers des sous-titres, des listes et des paragraphes courts que le visiteur pourrait lire sans la moindre difficulté. Notez que le moteur de recherche ne se contente pas de ces éléments pour classer les sites web.

Il retient également le taux de rebond qui correspond au nombre d’internautes qui se sont rendus sur une page et qui l’ont quitté rapidement. Ce paramètre compte parmi les axes primordiaux évalués pendant l’audit de référencement. Pour obtenir des résultats fiables, nous vous conseillons de faire appel à une agence digitale réputée telle que www.oni.fr.

4. Le temps de chargement d’une page web est primordial pour son référencement

Selon des statistiques récentes, 40% des internautes quittent un site si la page choisie ne se charge pas en 3 secondes. Ainsi, aussi prodigieux soit-il, votre contenu risque d’être déclassé par les algorithmes à cause d’un problème technique finalement très simple à régler. Pour optimiser le temps de chargement, il faut limiter l’usage des plugins, ce qui n’est pas toujours évident puisque ces fonctionnalités peuvent s’avérer nécessaire pour faciliter l’expérience utilisateur. Assurez-vous aussi que l’image insérée dans l’article est bien compressée.

Voici 3 conseils supplémentaires qui vous permettront d’alléger vos pages web :

  • Activez la mise en cache du navigateur.
  • Réduisez le nombre de redirections autant que possible.
  • Optimisez le temps de réponse du serveur.

Le chargement rapide d’une interface est un élément primordial de toute stratégie digitale gagnante, pour augmenter le nombre de visiteur et les fidéliser.

Quel modèle de piscine privilégier pour un petit jardin ?
Profiter de conseils pour bien aménager son bureau