Ces nouvelles mobilités urbaines plus vertes et plus économiques

Trottinette électrique

Publié le : 26 juillet 20225 mins de lecture

Dans un souci écologique, de plus en plus de personnes se tournent vers des modes de déplacement plus « verts ». En quelques années, les solutions de mobilité douces se sont multipliées en particulier dans les zones très urbanisées. Cet essor est en partie dû à l’avènement de l’électrique, qui constitue aujourd’hui l’une des innovations majeures du secteur des transports. Dans cet article, retrouvez toutes les nouveautés et meilleures solutions en matière de mobilité urbaine écolo.

La trottinette électrique

Si la marche à pied reste l’un des moyens de déplacement les plus écologiques, elle ne représente pas pour autant la meilleure solution. Récemment, une nouvelle alternative vient de voir le jour : la trottinette électrique. Au même titre que la marche, ce mode de locomotion n’émet qu’une infime quantité de particules de carbone. En effet, il ne produit pas de CO2 durant son usage, et demeure donc moins polluant que les moyens de transport traditionnels.

Le seul moment où la trottinette devient polluante est au repos, à savoir lorsque vous chargez sa batterie. Le freinage est également susceptible de libérer quelques particules, mais les dégâts restent vraiment moindres comparés à ceux qu’engendrent les automobiles.

En plus de ses avantages écologiques, cette trottinette présente de nombreux avantages intéressants. Elle vous permet non seulement de réduire vos temps de déplacement, mais est également très silencieuse. Par ailleurs, l’appareil peut être utilisé partout et lorsqu’il est suffisamment chargé, devient parfaitement autonome. Vous recherchez des pièces ou des équipements pour votre trottinette autonome ? Parcourez le catalogue de wattiz.fr !

Le scooter électrique

Toujours dans le contexte des véhicules non motorisés, le scooter électrique fait l’unanimité chez de nombreux usagers. Muni d’une batterie, ce type de scooter ne requiert pas de carburant, ce qui fait qu’il n’émet aucun gaz nocif dans l’atmosphère. Par son caractère écologique, son utilisation est fortement encouragée par le gouvernement, et son acquisition fait l’objet d’une prime de l’État.

Si le prix du véhicule semble à priori assez élevé, il s’agit en réalité d’un investissement rentable qui vous fera économiser sur le long terme. Par rapport au prix du carburant, celui de la recharge d’une batterie d’un modèle électrique est moindre. Par ailleurs, les véhicules non motorisés ne nécessitent que très peu d’entretien, d’autant que la réparation trottinette électrique ou de scooter électrique ne demande pas de travaux importants.

Le vélo

Le vélo est certainement le moyen de transport le plus écologique de cette liste, et pour cause, il présente une empreinte carbone quasiment nulle. Bien plus qu’un moyen de locomotion vert, le vélo vous permet de vous maintenir en forme, et surtout gratuitement ! En effet, le pédalage favorise la circulation sanguine tout en augmentant votre force musculaire et votre endurance. De plus, il s’agit d’un excellent moyen de réduire le stress, et de pratiquer une activité physique régulière lors de vos déplacements.

Sur le plan économique, le vélo vous épargne les dépenses en carburant et n’a pas besoin d’être chargé pour fonctionner. Lorsque vous avez besoin de vous déplacer, il suffit de prendre votre deux-roues et de rouler là où vous voulez !

Bien que la bicyclette soit une solution saine et écologique, elle est toutefois soumise à de nombreuses contraintes, dont la météo. D’autre part, le fait de pédaler peut être source de fatigue, surtout chez des personnes sensibles ou présentant certaines pathologies. Ainsi, ce mode de transport n’est pas forcément l’idéal pour se déplacer quotidiennement, et serait plutôt plus adapté à des sorties occasionnelles.

Le covoiturage et l’autopartage

S’il ne date pas d’hier, le covoiturage demeure l’une des solutions les plus utilisées pour réduire le trafic routier. Elle est particulièrement recommandée pour les personnes qui partagent le même trajet au quotidien. Le principe est simple : le propriétaire convient d’un point de rassemblement avec ses passagers, les récupère, puis les deux parties parcourent le trajet ensemble. En échange, les voyageurs participent aux frais de carburant.

Dans le même principe, l’autopartage a pour but de réduire la quantité de voitures en circulation, et donc l’émission de CO2. Aussi appelé voitures en libre-service, l’autopartage est la location de véhicules par différents usagers durant une courte durée. Le loueur récupère la voiture à proximité de son domicile ou sur son lieu de travail, puis le laisse sur un parking une fois la location terminée. Un autre loueur viendra ensuite récupérer le véhicule afin de l’utiliser à son tour et ainsi de suite.

Le covoiturage comme l’autopartage permettent de diminuer les impacts négatifs sur l’environnement, car ils réduisent le nombre de véhicules en déplacement. Par ailleurs, il s’agit de deux solutions intéressantes pour se déplacer à moindre coût.


La location de voiture entre particuliers : Une solution écologique et économique
Quels sont les avantages économiques des panneaux photovoltaïques ?

Plan du site