Confort thermique : les apports d’une pompe à chaleur

pompe à chaleur

Publié le : 21 juin 20236 mins de lecture

Elle chauffe les pièces de la maison, remplace le ballon d’eau chaude, et peut même faire office de climatiseur : la pompe à chaleur (PAC) est utilisée par des millions de foyers qui apprécient son efficacité et ses multiples qualités thermiques. Éligible à de multiples aides financières et facilités de paiement pour les travaux d’installation, la PAC est plébiscitée chaque hiver davantage, dans un contexte de préservation de l’environnement et d’économies d’énergie. Détaillons, les vertus incontestables de cette solution de chauffage.

Une énergie propre et écologique

L’énergie utilisée par une PAC n’est autre que la chaleur naturelle présente dans la nature, disponible gratuitement et en quantité illimitée. Le fonctionnement du système repose en effet sur le captage des calories présentes naturellement dans notre environnement : 

  • Calories contenues dans l’air pour les modèles de PAC aérothermiques, 
  • Dans le sol pour les modèles géothermiques 
  • Dans l’eau dans le cas d’une pompe aquathermique. 
  •  

Cette chaleur résiduelle est incorporée à un fluide frigorigène qui la transmet par évaporation au dispositif de chauffage du logement. Par conséquent, aucun combustible n’est prélevé : la pompe à chaleur n’a besoin que d’une alimentation électrique pour assurer son fonctionnement. L’impact sur le réchauffement climatique est également nul puisque les gaz à effets de serre, tels que le dioxyde de carbone, sont absents des rejets directs. 

Par ailleurs, les éléments entrant dans la fabrication d’une pompe à chaleur sont en majeure partie recyclables. Bien sûr, les bienfaits écologiques ne seront effectifs que si la PAC est adaptée au logement, en termes de puissance et de consommation, avec une bonne isolation du bâtiment. Un bon chauffagiste comme porin.fr à Caen, saura vous conseiller le produit le mieux dimensionné à votre habitation.

Un usage quotidien confortable

Un logement chauffé par une pompe à chaleur bénéficie d’une grande fluidité dans la modulation de la température. Selon le type d’installation, le chauffage est assuré par une ventilation ou par l’intermédiaire des radiateurs. La température des locaux peut être rapidement modifiée, même à distance, et facilement maintenue à la hauteur du confort thermique désiré, tout en limitant les risques d’humidité excessive. 

Dans les régions où l’hiver génère un froid intense, une PAC dont la puissance est trop faible peut facilement être couplée à une chaudière d’appoint ou des radiateurs à inertie, programmés pour prendre automatiquement le relais quand la température extérieure devient trop basse. Une pompe à chaleur, tout en assurant ce grand confort thermique, saura se faire discrète : elle ne produit aucune odeur dans la maison et préserve de tout souci lié à l’approvisionnement et au stockage de matière première. 

De plus, la PAC ne nécessite pas de grosses dépenses de maintenance ; la souscription d’un contrat d’entretien est seulement obligatoire pour les modèles qui intègrent plus de 2 kg de fluide frigorigène. La durée de vie de l’appareil n’en sera que prolongée !

Un haut potentiel d’utilisation

Si chaque type de pompe à chaleur se distingue par l’origine des calories captées, à savoir l’air, le sol ou l’eau, le choix peut être aussi effectué selon le mode de diffusion de cette chaleur, restituée par air ou par le circuit d’eau. Dans ce dernier cas, la pompe à chaleur peut aussi entraîner la production d’eau chaude sanitaire lorsqu’elle est reliée au circuit du chauffage central. Chaque besoin trouve ainsi sa solution dans l’une de ces combinaisons. 

Par ailleurs, si la fonction première d’une pompe à chaleur est bien de chauffer son logement, il existe des modèles de PAC équipés d’une fonction de climatisation qui permet, par inversion du système, de rafraîchir la température ambiante de la maison. Qu’elle soit installée seule ou associée avec un autre appareil, les apports thermiques possibles des pompes à chaleur sont très divers : chauffage de l’eau de la piscine, production électrique grâce à la combinaison entre pompe à chaleur et panneaux solaires, alimentation de planchers chauffants… Il se vend même des pompes à chaleur connectées.

De grosses économies

D’après le coefficient de performance (COP), les pompes à chaleur doivent émettre au moins quatre fois plus d’énergie qu’elles n’en consomment pour un rendement optimal. La facture en est d’autant allégée puisqu’elle ne fait état que de la consommation d’électricité, la source d’énergie transformable étant totalement gratuite. À condition que le bâtiment soit doté d’une bonne isolation de la toiture, des murs et des ouvertures, la pompe à chaleur fait réaliser jusqu’à 70 % d’économies de chauffage. Ce gain amortit sur le long terme le coût d’installation de l’appareil, parfois élevé en fonction du choix de la catégorie. 

Pour le logement qui remplit les bons critères, ces travaux trouvent des solutions de compensation dans les aides allouées par l’État, parmi lesquelles la TVA réduite et la prime à l’installation, ou le certificat d’économies d’énergie lors du remplacement d’une chaudière. Ces mesures sont néanmoins fluctuantes ; de surcroît, il est préférable d’effectuer un bilan thermique du logement pour déterminer quelle puissance de PAC apportera le meilleur compromis entre confort thermique, consommation électrique et économies d’énergie

Pour toutes ces raisons, il vaut mieux solliciter les conseils d’un professionnel avant de choisir la pompe à chaleur la plus adaptée à ses besoins.

5 conseils pour profiter de votre traversée en bateau vers la Corse
L’élégance des bureaux arrondis : Comment le design incurvé transforme votre espace de travail

Plan du site