La nécessité des extincteurs dans chaque foyer

Le réservoir en acier rouge doit être librement et rapidement accessible ; et vraiment adapté à l’extinction des substances inflammables présentes dans les environs. Les pictogrammes sur l’appareil fournissent des informations sur la classe d’incendie. Il est, également, important que tous les membres de la famille (y compris les enfants !) sachent comment utiliser l’extincteur avant qu’une urgence ne se produise. Ceux qui ne font qu’étudier le mode d’emploi imprimé en cas d’incendie perdent un temps précieux, alors qu’une utilisation immédiate peut sauver des vies et réduire les dégâts matériels. Les extincteurs à mousse sont bien adaptés aux ménages privés car ils peuvent être dirigés directement vers la source de l’incendie. La poudre comme agent d’extinction, par contre, peut causer beaucoup de poussière dans l’environnement.

Conseils pour les cas d’urgence :

Par principe, il faut toujours rester calme et prudent lorsqu’un incendie se déclare. La prudence consiste à ne pas utiliser un extincteur de temps en temps. Une casserole en feu (c’est-à-dire la graisse qui y brûle) peut être éteinte de la manière la plus sûre. Par exemple, si la flamme est étouffée par le couvercle de la casserole. À propos : les tentatives d’éteindre ces feux de graisse avec de l’eau sont dangereuses, car des explosions peuvent se produire. Des extincteurs à graisse spéciaux sont, donc, utilisés dans le secteur de la restauration.

S’il est nécessaire d’atteindre l’extincteur, utilisez toujours le vent pour souffler dans les braises par le bas et non dans les flammes.

Gardez une distance suffisante pour que la poudre d’extinction couvre si possible la totalité de l’incendie.

Éteignez les feux de surface par l’avant et par le bas, et non par l’arrière ou par le haut. Éteignez toujours le matériau en feu, et non les flammes.

Dans le cas de feux qui dégoulinent ou qui coulent, par exemple lorsque de la graisse brûlante ou du plastique en fusion s’égoutte, éteignez la flaque en feu du haut vers le bas du point de sortie.

En cas d’incendie naissant plus important, utilisez plusieurs extincteurs simultanément et non l’un après l’autre.

Faites attention aux contre-feux, ne quittez pas la zone en feu, mais observez-la.

Ne sous-estimez jamais le risque sanitaire de la fumée et des gaz d’incendie et faites toujours attention à votre propre protection.

Après utilisation, ne remettez jamais l’extincteur en place, mais faites-le remplir à nouveau immédiatement.

Vérifier régulièrement l’extincteur

À l’extérieur, les extincteurs ne changent pratiquement pas. Cependant, l’effet des agents d’extinction et des agents propulseurs des extincteurs diminue avec le temps. En effet, les agents d’extinction changent de consistance. Il est, donc, essentiel que les équipements soient régulièrement inspectés par des experts – idéalement au moins tous les deux ans – comme le recommande l’Association fédérale allemande des entreprises spécialisées dans la protection contre l’incendie (bvbf). Un coup d’œil sur la vignette d’inspection permet de savoir quand a eu lieu la dernière inspection. Si c’était il y a plus longtemps, un spécialiste doit vérifier l’appareil.

Lors d’un contrôle par le service clientèle d’une entreprise spécialisée dans la protection contre l’incendie, l’extincteur est ouvert, l’agent extincteur est retiré et son bon fonctionnement est vérifié. La poudre et la mousse doivent être complètement remplacées au plus tard au bout de dix ans. Après cette période, les propriétés d’extinction sont réduites.

Lors de l’inspection par les experts, le propergol est, également, vérifié et l’extincteur examiné pour détecter d’éventuels dommages et la fatigue du matériel. Après le test d’environ 15 minutes, qui coûte entre 15 et 30 euros, l’extincteur est à nouveau prêt à l’emploi pendant deux ans.

Verner Panton en collaboration avec Vitra, font la chaise Panton, conception, caractéristique et usage
Stores : comment les nettoyer